retour à l'accueil
 
Photo du moment
2/2 - Photos : Summer Sensation Festival 2017

par Nicolas le 04/06

Accueil > Sortir > Interviews > Olivera Hat

Olivera Hat


A voir aussi dans cette rubrique

 

(Publié par Nicolas | Mise à jour le 1er juillet 2010)
Une soirée à annoncer ? Vas-y !

Partager sur Facebook


Interview de Dj Olivera Hat (Hat Records)

Interview par Nicolas du Dj et producteur français Olivera Hat. Son parcours atypique riche de presque 20 ans d’expérience musicale fait de lui un routard de la nuit nourri d’une techno minimal pointue et épurée.


D’après ce que tu m’as dit avant l’interview, ton nom de scène a une origine assez inattendue ?

Oui en effet, le nom Hat est simplement un remix entre mon véritable nom de famille et le village dont je suis originaire (Hatten en Alsace du Nord), par contre le prénom Olivera est un clin d’œil humoristique à mes parents. Ils étaient persuadés qu’ils auraient une fille et je devais m’appeler Olivera, donc à ma naissance ils ont dû changer un peu en catastrophe pour Olivier ! C’est en souvenir de cette petite boulette que j’ai choisi ce nom de scène.

Comment définirais-tu ton style musical et ses influences ?

Le plus souvent je joue des sons minimale techno très épurés, un peu dans l’esprit de Dubfire ou Luciano, mais il m’arrive dans certaines soirées de glisser vers la techno pure façon Chris Liebing. Tout dépend toujours du public et de la connexion qui s’établit entre lui et moi, mais globalement je suis très réceptif aux influences du son minimal et techno allemand.

Peux-tu nous décrire ton parcours en tant que Dj ?

Tout a commencé en 1992 avec l’achat de ma première table de mixage. J’essayais de me débrouiller avec des platines de salon jusqu’à mes premières Technics en 1995. Par la suite je me suis équipé en matériel de sono et d’éclairage et j’animais diverses soirées privées avec une musique en général très commerciale (la Dance de l’époque !). En 1996, mon père m’a racheté tout mon matériel de sono et d’éclairage et s’est lancé dans l’animation, tandis que moi je me suis concentré sur le métier de Dj. J’ai mixé dans des bars et clubs de la région comme le Métro ou le Baby Booze, puis en 97 j’ai tout arrêté pour me consacrer à ma famille qui venait de s’agrandir !

Fin 2005, c’est la rencontre avec Dj Mac Lewis au Cheval Noir à Surbourg qui m’a fait remettre le pied à l’étrier. Il était alors Dj résident du Fanatik Underground à Haguenau et m’as permis d’y jouer (une house assez commerciale). Puis j’ai eu l’occasion de me produire plusieurs fois au Triomphe et au Cube. Fidèle à ma région, je suis toujours resté dans le secteur entre Haguenau et Wissembourg.

Peux-tu nous citer quelques événements qui t’ont marqué ?

Mes meilleures soirées datent de la grande période des clubs techno allemands comme l’Oktan ou le Jailhouse. Il y avait notamment un club d’after à Schutterwald en Allemagne qui s’appelait le Planet où j’ai passé des soirées mémorables. J’ai notamment eu l’occasion d’y faire le warm-up de Frank Lorber (www.myspace.com/franklorber) du Cocoon. Une ambiance inoubliable et une soirée qui s’est finie à 15h le lendemain !

Que peux-tu nous dire du label Hat Records ?

Le label Hat records est né en 2009 en collaboration avec Dj Mac Lewis avec qui j’ai travaillé suer des coproductions. On avait prospecté auprès de certains labels, mais quand on ne s’appelle pas David Guetta, l’horizon est assez bouché. On a donc adopté le statut d’autoentrepreneur et monté le label Hat Records sur lequel est sorti notre premier album « Limite de Destruction », disponible notamment sur iTunes. Je prépare également mon premier album solo « Insertion Sonore », une techno minimale très épurée, qui sortira courant 2010. En plus de Mac Lewis et moi, le label vient d’accueillir Diax, un nouveau Dj de la région qui promet un gros potentiel avec un son deep house très entrainant.

Quels sont tes projets ou les endroits auxquels on pourra t’entendre en 2010 ?

Le projet phare de cet été 2010 c’est la tournée « Transition 2010 » pour faire connaître le label Hat Records et faire revivre l’esprit techno et minimal et enrichir la diversité musicale de notre région. La tournée proposera dans différents bars d’Alsace du Nord des apéros minmal avec 3 Djs par soirée. Une tournée qui comprend 6 dates au total qui réuniront 7 Djs, avec une soirée finale au Triomphe à Haguenau le 22 juillet. Une autre bonne occasion de nous voir c’est le dernier weekend de juillet où nous mixerons en open air sur le camping de la Nature One ! Et puis il y à un autre projet qui est encore sur le papier mais qui fera beaucoup de bruit en Alsace... avec 12 heures de mix non stop !

Le mot de la fin ?

Merci de m’avoir donné la parole sur le Coin des Clubbers et bravo pour votre soutien au milieu électronique non commercial !

Myspace : www.myspace.com/recordshat
Myspace : www.myspace.com/djoliverahat

Pub