retour à l'accueil
 

Accueil > Sortir > Le Coin de Zano > Interviews > Interview Exclusive avec Mind Hunterz [FR]

Interview Exclusive avec Mind Hunterz [FR]


A voir aussi dans cette rubrique

 

(Publié par Zano | Mise à jour le 16 septembre 2014)
Une soirée à annoncer ? Vas-y !

Depuis le mois d’août de mystérieux teasers ont fait leur apparition afin d’annoncer le grand retour de Mind Hunterz, un duo composé de l’américain Joseph "Joe" Ibragimov alias N3ck et du québecois Patrick "Pat" Kassab alias Decepticon. C’est d’ailleurs avec ce dernier que j’ai réalisé l’interview.

Pour commencer peux-tu nous présenter les étapes importantes de votre carrière dans le Hardstyle (avant 2008)

J’ai commencé la production de musique vers 2001-2002, bien avant que Joe soit rentré dans ma vie. J’étais un immense fan de "Warp Brothers" et j’essayais constamment de reproduire leur son.

J’allais chaque semaine sur leur site web pour voir leur "Top 10" et soudainement, je vois une track nommée "Beholder & Balistic - Decibel Anthem". J’étais curieux et j’ai décidé à la chercher. C’est comme ca que j’ai connu le Hardstyle.

Peu de temps après, j’ai commencé à en composer. J’étais souvent sur des forums sur internet pour en savoir plus sur ce genre de musique et c’est en faisant cela que je suis devenu fan de Mind Hunterz et Hard ’Onez (à l’époque c’était N3ck et Lou Aiese).

Lou Aiese à quitté le groupe et par chance, j’ai réussi a rentrer en contact avec Joe. En 2005, je suis officiellement devenu membre de Mind Hunterz et Hard ’Onez. The rest is history :) (le reste appartient à l’histoire NDLR)

J’ai l’impression que les pseudo se terminant un Z sont devenus has been. La faute à Headhunterz ?

Oui, il en a trop. On était parmi les premiers par contre, bien avant Headhunterz :) et quand on est parti, les "z" sont venus en force.

Que penses-tu du Hardstyle d’aujourd’hui ?

La structure des chansons à changé aussi elles sont plus courtes qu’avant. Je vais être très honnête, j’aime bien le "Raw", c’est le type de HS qui ressemble le plus a ce que le HS était il y a 7 ou 8 ans.

En ce qui concerne l’Euphoric, j’aime bien aussi mais pour moi, c’est comme de la Trance mélangée à du Big Room à 150 bpm.

C’est plaisant à écouter, mais ce n’est pas vraiment à mon goût. Je n’enlève rien aux artistes, ils sont très talentueux, mais ce n’est juste pas du vrai Hardstyle pour moi. Mais bon, c’est juste mon opinion.

Je préfère écouter le HS euphorique que le Big Room. Le niveau d’originalité est beaucoup plus élevé.

En dehors du hardstyle qu’est ce que l’on trouve comme titres dans ton baladeur ?

Beaucoup de Drum & Bass par exemple Noisia, Phace & Misanthrop, Black Sun Empire et State of Mind. J’adore aussi les trames sonores de Hans Zimmer et de Junkie XL. Bref, j’écoute un peu de tout pour être honnête avec toi. Ça dépend de mon humeur.

C’est un peu drôle à dire, mais je n’écoute JAMAIS mes propres chansons.

J’imagine qu il n y a pas que la musique dans ta vie. tu fais quoi en dehors ?

Pas grand chose. La musique c’est ma priorité maintenant. Auparavant je travaillait comme vendeur dans un commerce électronique/informatique, mais maintenant je me concentre sur la musique. :)

Tu parles de Hard’Onez et Mind Hunterz pour votre duo. Quelle distinction fais tu entre les deux puisqu’il y en a une ?

Hard’Onez est le coté un peu plus énergétique et mélodique tandis que Mind Hunterz est le coté plus sombre, plus lourd. Pour l’instant, nous revenons en tant que Mind Hunterz alors les gens peuvent s’attendre à du Hardstyle assez agressif.

Qu’entends-tu par agressif ? Peut-on parler de Raw ?

Exactement

A ce propos, que penses-tu de cette appellation ? Après tout Mind Hunterz n’a pas attendu que l’on parle de Raw pour faire du Hardstyle aggressif.

Pour être honnête avec toi, je m’en fous des appellations. On voit ça partout ces jours-ci et ça porte à confusion plus qu’autre chose.

Je comprends que le HS a maintenant des "sub-genres", mais pour moi ça n’a pas d’importance. On laissera le monde juger a quel genre nous appartenons.

Pour tout t’avouer, le temps a effacé beaucoup de titres de ma mémoire donc à part "I run NY" que tu as composé avec N3ck et Acti et "Ta Reine" avec N3ck et Frequencerz, je ne me souviens pas de grand chose vous concernant. Qu’est ce que j’ai raté d’autre ?

On a remixé à deux reprises pour Trilok & Chiren ("Devil’s Night" et Crime Vendetta) et nous avons fait aussi "Midrange" et "Noise" sur Straight On Records.

Pour moi, le titre qui a eu le plus de succès c’était Hard ’Onez - World Domination. Certains me disent que ça se joue encore une fois de temps en temps dans les gros événements ainsi qu’à la radio.

ci dessous "World Domination" joué par N3ck au sphinx en 2008

La collaboration avec Alpha2 "No Mercy" était un succès. Bien sûr, la collaboration entre Activator, Joe et moi était immense aussi.

Fait intéressant, David Sonar nous a aidé a produire "If The Bitch Can’t Swim". Son nom n’était pas listé, mais je crois que c’est important de le mentionner.

Quels étaient les artistes qui vous supportaient ?

Trilok & Chiren et Alpha2 étaient de grands supporteurs, Activator aussi bien sur, Deepack aussi a certains moments, A-Lusion, Frequencerz, Thera etc. Il y en a tellement que je ne peux pas me souvenir de tous les noms mais je tiens à les remercier !

Tu me parles d’artistes Européens. Comment se passaient en général ces collaborations transcontinentales ? Faisiez-vous des fois des déplacements dans les studios en Europe ?

Quand on a fait la collaboration avec Activator, on s’était tous réunis à NY (c’est pourquoi l’EP s’appelait "The New York Adventure") mais pour le reste, c’était constamment du vas et viens par internet et téléphone. C’était compliqué, mais pas impossible.

Le parfait exemple est la collab’ qu’on a fait avec Frequencerz (Ta Reine et Hallucinating). Beaucoup d’envoi de fichiers. Comme dit précédemment, ce n’était pas facile, mais on a atteint un résultat satisfaisant.

D’ailleurs, je suis ravi d’en parler avec l’un des créateurs de "Ta Reine" car ça fait longtemps que quelques questions me turlupinent à ce sujet.

Vas-y :)

Maintenant que je sais que tu es un francophone est-ce que l’idée de prendre un vocal en français vient de toi ?

Non ça vient de Frequencerz. Je dois dire que j’étais assez surpris ! Mais c’était un choix quand même intéressant !

En effet c’est surprenant !

Oui ! Surtout que la majorité n’y comprenait rien ! lol

L’idée venait de Niels ? ^^

Je ne peux pas te le dire. J’étais plus en contact avec Pepijn qu’avec Niels mais je dois supposer que oui.

Quand j’ai entendu des lyrics en français dans cette track à l’époque, ça m’a fait penser à « Fade to Grey » de Visage dans les années 80 avec son fameux vocal féminin qui dit « devenir gris » Je ne sais pas si tu connais ce titre

Visage, oui je connais.

C’est quand même dingue ! J’ai vu Frequencerz récemment en France (au Sphinx à Charmes), j’ai partagé « Ta Reine » il y a moins d’un mois et je suis en train d’interviewer l’un de ses collaborateurs moins d’une semaine après.

Il faut dire que je suis TRÈS content pour eux. Le succès qu’ils ont eu est incroyable. Le fait de savoir que j’ai peut être joué un rôle là dedans me réjouit. Un rôle très minime mais quand même.

Que s’est il passé depuis 2008

De 2008 à 2010, il n’y avait aucune production de musique de notre part. Nous nous sommes accordés une pause de 2 ans pendant lesquels nous nous sommes concentrés sur nos vies personnelles.

Bien sûr, Joe (N3ck) est mon meilleur ami donc nous sommes toujours restés en contact, mais nous n’avons aucunement fais de la musique pendant 2 ans.

En 2010, j’ai commencé personnellement à composer de la Trance, de la House, Electro House... en fait, tout ce qui était commercial. Je voulais tenter ma chance sur le marché.

Donc pendant à peu près un an, je me suis concentré sur ça et finalement, vers fin 2011 début 2012, nous avons signé un contrat avec Perfecto Records (le Label de Paul Oakenfold) et aussi Armada Music (le label d’Armin Van Buuren).

C’est à ce moment que le groupe Swab & Joey Mova est né. Pendant près de 2 ans, nous avons composé des titres Trance, House, Electro House et même un titre qui rappelait un peu nos jours Hardstyle sous ce pseudonyme. (Ce morceau se nomme "Signal Strength").

Bien sûr, c’était incroyable de voir que nos chansons étaient supportées par des légendes comme Oakenfold, Armin Van Buuren et même à un certain point Scot Project !

Mais, je dois dire une chose...Le "feeling" n’était pas le même que lorsqu’on était en Hardstyle. En HS, on avait l’impression de faire partie d’une famille. Une communauté où tout le monde se connaissait.

Avec Armada et Perfecto, oui c’était un rêve devenu réalité, mais on se sentait seuls. Bien sûr, on avait nos fans, mais l’interaction n’était pas là. Pas comme avec le HS. Mais bon, on a eu du plaisir quand même ! :)

J’imagine bien en effet et ça vous a apporté quoi ? Vous les avez côtoyés ces artistes ?

Oui, surtout Oakenfold, John Askew, Michael S.. Bref tout le monde à Perfecto et je tiens à remercier notre gérant Sanchal qui nous a grandement aidé durant notre aventure.

En terme de succès, c’était pas mal. On a eu des "gigs" ici et là, mais ce n’était pas grandiose. Durant tout ce temps, j’avais toujours le HS en tête et ça me manquait.

Finalement, un peu comme en 2008, nous avons arrêté en 2013. Le "Big Room" house devenait la norme et ça, je détestais. :P

Nous avons tenté à quelques reprise de revenir, mais sans succès (la motivation pour ce genre de musique n’était plus là) Alors encore une fois, nous avons pris une année off.

Pourquoi revenir dans le Hardstyle ? Qu’est ce qui a motivé votre retour ?

Il y a à peu près un mois, je suis allé rendre visite à Joe (N3ck) à New York. C’était seulement pour visiter, mais j’ai eu la chance de rencontrer une très bonne amie à moi (je ne la nommerai pas pour garder ça privé) avec qui j’ai eu une longue conversation.

Elle est très active dans la scène "Rave" à New York et elle est une grande fan de Mind Hunterz / Hard ’Onez depuis des années.

Elle m’a fait remarquer à quel point nous étions importants, non seulement sur la côte est Américaine mais aussi un peu partout dans le monde. Cette conversation est restée dans ma tête et c’est ce qui m’a convaincu que je devais revenir.

Je dois remercier cette personne pour cette conversation si importante.

Donc, Joe et moi, nous avons décidé de revenir, mais sans annoncer notre retour immédiatement. C’est pour cela que nous avons fait tous ces trailers pendant les deux dernières semaines ; pour voir si ça allait générer de l’intérêt et ça a marché.

Nous sommes revenus aussi car c’était une façon de montrer a tous nos fans que nous ne les avons pas oubliés.

Quels sont tes objectifs et tes craintes avec ce retour ?

En tant qu’objectif, c’est bien sûr de rebâtir le nom de Mind Hunterz et le ramener au même niveau qu’il a été juste avant qu’on le quitte.

En plus de ça, on veut aussi attirer en quelques sorte les fans plus jeunes qui n’ont pas vraiment su à quoi ressemblait le Hardstyle de la dernière génération, mais pour faire cela on doit moderniser notre son un peu.

Et pour les craintes, je n’en ai pas pour le moment. Si le monde aime notre musique, parfait, sinon, on travaillera plus fort.

Ça prend du temps de se remettre en forme en considérant qu’on était absents pendant 6 ans, mais je suis confiant qu’on va redevenir comme on l’était dans le bon vieux temps.

Je te le souhaite en tout cas

Mon but ultime personnel, c’est de jouer soit a Defqon 1, Q-Base ou n’importe quel événement de Q-Dance :)

Justement, il y a de plus en plus d’événements de q-dance aux Etats-Unis et il devrait (si la rumeur se confirme) y avoir une Defqon.1 dans ce pays prochainement. Dans sa version néerlandaise, des artistes comme Davide Sonar qui se font rares se voient ouvrir les portes. Pourquoi pas toi ?

Oui les portes s’ouvrent et je trouve qu’on revient a un bon moment. Le Hardstyle gagne en popularité aux États-Unis et même au Canada, donc c’est une possibilité.

A quoi peut-on s’attendre prochainement pour Mind Hunterz ?

Et bien, tout ce que je peux dire, c’est que nous travaillons actuellement sur une collaboration avec un artiste extrêmement talentueux. Pour des raisons évidentes, je ne peux mentionner qui ou sur quel label, mais je peux t’assurer que ça sera du Raw quand même assez dur.

En terme de style, on ne changera pas comparativement a ce qu’on faisait il y a des années. Peut-être une touche plus moderne ici et là, mais le son Mind Hunterz demeurera le même. Ça c’est garanti.

Personnellement, tu peux t’attendre a quelque chose de similaire a notre remix de "Crime Vendetta" ou le remix 2008 de Hard ’Onez - Got to Be Strong.

Qui aimerais tu dire pour conclure cette interview ?

Je veux remercier tous ceux qui nous ont souhaité un bon retour depuis qu’on l’a annoncé le 1er Septembre. J’ai eu de nombreux messages dans mon "inbox" et ça m’a touché profondément. C’est très apprécié ! :)

Pour ne rien rater de Mind Hunterz
-  sur facebook : MindHunterzOfficial
-  sur youtube : thecreativedrift

Si vous avez aimé cette interview, soutenez le rédacteur et le coin des clubbers en cliquant sur "j’aime" ci dessous

Lien officiel : le coin de zano

Pub