retour à l'accueil
 
Photo du moment
Photos : Consortium #11 w/ Marvin & Guy [14/10] @ Studio Saglio - Strasbourg

par Nicolas le 14/10

Accueil > Corporate > 2017, l’année du changement

2017, l’année du changement


A voir aussi dans cette rubrique

 

(Publié par Nicolas | Mise à jour le 4 août 2017)
Une soirée à annoncer ? Vas-y !

Partager sur Facebook

Tout a commencé le 17 juin 2005

JPEG - 62.6 ko
ma tronche en début 2006

Ce site a vu le jour le 17 juin 2005. Il est né du constat qu’il n’existait que très peu d’espaces d’expression pour les collectifs organisant des soirées "musiques électroniques" en dehors des circuits commerciaux. Dans l’Est de la France, des sites comme Ravest - qui était une référence - ou Illegal Party n’offraient qu’une réponse partielle.

Un projet unique en son genre

Le Coin des Clubbers (qui aurait d’ailleurs plutôt dû s’appeler Coin des Teuffeurs) proposait d’aller plus loin : réaliser un travail journalistique proactif consistant à collecter, filtrer, trier et compléter les infos dispersées sur les sites web, blogs et autres myspace des nombreux organisateurs d’événements. En complément de cet agenda 100% musiques électroniques, les reportages photo ont été un moyen de faire connaître ce milieu qui nous est cher, et d’en donner une image positive, loin des clichés habituels du milieu underground. Offrir à ce milieu une qualité de reportages photo similaire à ce qui se fait dans les discothèques est ce qui a fait la différence entre le Coin des Clubbers et les autres sites du même genre.

Un modèle économique fondamentalement différent

La différence la plus fondamentale entre le Coin des Clubbers et tous les autres sites similaires, c’est son modèle économique. Tous les autres sites, du moins ceux qui ont tenu dans la durée, sont structurés en association ou en société, et vivent de la vente d’espace publicitaire. Le principal carburant du Coin des Clubbers c’est la passion d’une personne, moi.

A l’époque où les publicités de Google rapportaient encore quelque chose, elles ont permis de financer en partie le serveur web qui héberge le site, mais depuis 12 ans la principale source de financement, c’est mon porte monnaie. C’est ce qui a permis a ce site de conserver son indépendance et de refuser de promouvoir des événements ne correspondant pas à sa ligne éditoriale. C’est aussi ce qui a permis de donner une visibilité à ceux qui n’intéressaient pas les sites commerciaux par manque de rentabilité (un peu comme a fait l’autre Nico avec tremplins-electroniques.com à l’époque).

14 000 événements annoncés, 200 000 photos !

Cette indépendance est la force et aussi la principale faiblesse du projet. L’équipe des photographes et moi avons réalisé pour vous près de 1 700 reportages qui totalisent environ 200 000 photos. Jusqu’à présent le site a annoncé 14 000 événements, tous validés individuellement par moi. On ne compte même plus le nombre de millions de visiteurs du site depuis sa création (plus de 100 000 chaque mois) !!! La newsletter, pour laquelle je rédige une petite chronique chaque semaine, en est à son 403ème numéro et compte aujourd’hui 15 000 abonnés. Le Coin des Clubbers a également été présent chaque semaine à la radio, et a organisé des événements en discothèque et des stands sur de gros événements. Comme j’ai aussi un boulot en journée, cette charge de travail colossale laisse peu de place à la réflexion pour faire évoluer le site, et l’écart se creuse de jour en jour avec les normes actuelles du web. C’est d’autant plus frustrant pour moi que, en journée, je suis chargé de communication, et donc très sensible à ces aspects. Par exemple, le site n’occupe qu’une largeur ridicule sur les écrans actuels, et les photos semblent être des timbres-poste. L’évolution technique est possible, mais a-t-elle un sens ?

La révolution Facebook

L’arrivée de Facebook a profondément transformé le paysage du web. Avec plus d’un milliard d’utilisateurs depuis 2016, Facebook est devenu un lieu incontournable, qui propose - en mieux - tous les outils que proposaient les sites web auparavant. Les sites des assos sont bien souvent devenus des Pages Facebook, Myspace est tombé aux oubliettes, la plupart des infos de l’agenda du Coin des Clubbers existent aussi sur Facebook, et beaucoup de visiteurs du site y récupèrent les photos de leurs soirées pour les diffuser sur Facebook. Le site est ainsi devenu au fil du temps un simple intermédiaire entre vous et moi.

Et maintenant, c’est quoi la suite ?

JPEG - 79.9 ko
ce que je suis devenu en 2017

Aujourd’hui je souhaite me rapprocher de vous et me concentrer sur l’essentiel : vous faire bénéficier de ma connaissance du milieu électronique et de ma passion pour la photo événementielle, en me libérant de certains aspects techniques. C’est pourquoi j’ai décidé que le Coin des Clubbers continuerait à vivre à travers sa Page Facebook. Ca me laissera aussi plus de temps pour faire peut-être enfin évoluer le site, qui commence vraiment à sentir la poussière. L’historique de ces 12 années passées à vos côtés restera ici, sans limitation de durée.

Qu’est-ce qui va changer ?

Pas grand chose en fait ! Les événements qui étaient sélectionnés pour figurer dans l’agenda du Coin des Clubbers seront à présent dans la section "événements" de la Page Facebook, et les photos seront publiées directement sur la Page et partagées dans les événements. Bref, tout sera plus simple pour vous !

Rendez-vous sur facebook.com/CoinDesClubbers pour la suite des aventures !

Nicolas,
fondateur et éditeur du Coin des Clubbers